Édouard ABLITZER
(1860-1939)

Édouard ABLITZER fils de Charles Frédéric ABLITZER (1825-1879) et de Suzanne Marguerite BAINIER (1834-1878). Cinquième enfant de Charles et Suzanne. A sa naissance, ses père et mère étaient âgés de 35 ans et 26 ans.
Décédé le 29/12/1939 à Montbéliard (25), Rue du Bois Bourgeois à l'âge de 79 ans.
Marié le 11/06/1881 à Issan (25) à l'âge de 20 ans, avec FERRAND Émilie Louise, âgée de 19 ans
3 enfants sont nés de cette union :

- 1. ABLITZER Henry Émile
Né le 21/10/1880 à Issans (25).

- 2. ABLITZER Lucie Catherine, Née le 21/10/1882 à Montbéliard (25).
Mariée le 26/04/1906 à Montbéliard (25) avec SPERRY Jean,   
 Décédée le 02/06/1970 à Montbéliard (25) à l'âge de 87 ans.

3. ABLITZER Édouard Émile
Né le 01/12/1886 à Montbéliard (25).
Décédé le 17/09/1918 à Cherbourg, Hôpital, Militaire à l'âge de 31 ans.



Hôtel de Paris- Café Ablitzer vers 1911
l'Est Rébublicain - Rue Cuvier 2009




Édouard ABLITZER (1860-1939)
et le syndicalisme monbéliardais

1891
- En mai 1891 création à Besançon du premier groupe socialiste le G.R.S.B par le typographe jurassien Léon Roussel. En 1892-93, le groupe compte une vingtaine de membres. Une scission se produit dont émerge l’Alliance communiste qui va essaimer dans le Pays de Montbéliard.

1896
-  « Le 26 janvier 1896, une réunion se tient au café Beucher, rue de Saint-Hippolyte, à Montbéliard, pour constituer un syndicat. L’initiative vient d’Édouard Ablitzer, ouvrier ébéniste chez Schwander, qui préside la séance. Ablitzer a préparé les statuts. Il les lit. Ils sont approuvés à l’unanimité à main levée. Vingt inscriptions sont ensuite reçues. Mais les adhérents sont de professions différentes et il est décidé de créer trois syndicats : bâtiment, horlogerie, métallurgie. Les adhérents se retirent pour former leurs comités respectifs. Ablitzer est nommé président du syndicat du bâtiment.. Il paraît être le militant le plus influent, et c’est lui qui anime à Montbéliard l’action socialiste ouvrière au début de 1896. Cette triple création syndicale au début de 1896 est à ranger à l’actif de la propagande socialiste »« A Montbéliard, Ablitzer, militant syndical et socialiste, paraît avoir mené une propagande sérieuse et efficace, si l’on en croit le témoignage bref, mais efficace, que lui consacre Perrin dans son cahier de « Souvenirs » : « Dés que nous avons entrepris notre propagande dans la région de Montbéliard, Ablitzer fut sur la brèche. Ouvrier ébéniste chez Schwander, père de famille, secondé par une femme tout au moins aussi avancée que son mari, Ablitzer eut tôt fait de ce groupe le plus puissant de la Fédération du Doubs. Comme Balanche à Morteau, comme moi à Besançon, Ablitzer recevait, hébergeait les orateurs de passage » (1)


1897
- Création à Montbéliard d'une section de l'Alliance Communiste Révolutionnaire de Besançon. Les initiateurs en sont : l'ouvrier syndicaliste E.Ablitzer, l'instituteur L. Goll, le professeur Pourchot.

1898
- « La propagante socialiste, avait abouti en 1898 à la création de sections socialistes à Belfort (Le Réveil Socia) à Montbéliard (Groupe d'Ablitzer) ainsi qu'à Bavans et Colombier Fontaine. Les deux premier groupe appartenaient à la tendance blanquiste » (1)

1899
- Importante gréve dans la région Belfort-Montbéliard
Mai
- À Montbéliard, congrès fondateur de la Fédération socialiste autonome du Doubs et du Haut-Rhin. Participation active d'Édouard.

1900
- Quatre syndicats sont présents à Montbéliard : livre, bâtiment, horloger et ouvriers de l'usine Schwander (ébénisterie créée en 1840 qui occupa jusqu'à 600 personnes)

1901
- Recensement de la famille Édouard rue Basse
(2009: rue Diemer-Dupperet) à Montbéliard.
- Ablitzer Édouard 40 ans français mouleur sur bois chez Schwander
     Ferrand Émilie 40 ans femme
     Ablitzer Henry 18 ans enfant mouleur sur bois chez Schwander
     Ablitzer Lucie 16 ans enfant
     Ablitzer Édouard 14 ans enfant pâtissier (Ruffio)

1905
- mercredi 26 avril 1905
Le Parti socialiste français et le Parti socialiste de France s’unissent pour former la SFIO (Section Française de l’Internationale ouvrière)

- dimanche 24- lundi 25 décembre1905
-: Congrès à Besançon de divers groupes socialistes qui créées la Fédération socialiste du Doubs et décide d'adhérer à la SFIO. Édouard et ses amis montbéliardais L. Roméis et L. Goll tous deux instituteurs ont pris une part importante à cette création.


Féte de la SFIO section de Montbéliard
Sont sur la photo :( promener la souris)
Édouard (porte drapeau) son épouse Émilie, ses deux fils, leur gendre et le frére d'Édouard

1911
La famille Ablitzer tient l’Hôtel de Paris, rue Cuvier à Montbéliard

----------
Sources
- 1 - Les débuts du mouvement ouvrier dans la région de Belfort Montbéliard (1870-1914) Thèse pour le Doctorat en Droit (mars 1964) de Daniel Vasseur Université de Paris.
- Archives municipales Montbéliard F103 Archives du syndicat du bâtiment.
- La vie politique dans le département du Doubs sous la Troisième République
Louis Mairry Thése pour le Doctorat d’État es-Lettres Paris Sorbonne 1990

G.R.S.B : Groupe républicain socialiste bisontin