Sommaire I  Chronologie I Histoire & Patrimoine  I Généalogie Guthwasser I Généalogie Lambert

Douaniers & Familles


BALANCHE Léonard Joseph , N° Sosa 56
- Né le 23/11/1778 au Barboux (25).
- Marié le 01/02/1802 à Plaimbois-du-Miroir (25) à l'âge de 23 ans, avec BARBIER Eléonore,
- Marié le 23/11 /1839 avec MARMET Marie Joseph
- Décédé le 14/07/1854 à l'âge de 75 ans à Plaimbois-du-Miroir (25)

Au rythme des évènement familiaux nous le trouvons en :
-1802 d'après son acte de mariage il est cultivateur.
-1803 à la naissance de ces deux jumaux il est douanier au village des Bois actuellement dans le Jura Suisse. De 1793 à 1815, la commune a appartenu à la France.


 

BAVEREL Jean Nicolas, N° Sosa 34
Né le 21 avril 1780 à Bugny
Marié le 28/05/1811 à La Chaux de Gilley (25) à l'âge de 31 ans, avec BRAILLARD Marie Thérèse,
Décédé le 25/10/1847 à l'âge de 75 ans à Épenoy (25)

 

1885 : douaniers en service à la frontière du nord.
Carte postale éditée par l’Association pour l’histoire de l’Administration des Douanes.
Gravure signée E. Fort

Au rythme des évènement familiaux nous le trouvons en :
- 1812 âgé de 31 ans à La Chaux de Gilley (25) - naissance de Marie Dauphine
- 1813 âgé de 32 ans à Fuans (25) -. naissance de Marie Joseph Virginie
- 1816 âgé de 34 ans à Noël-Cerneux (25) - naissance de Séraphine Constantine
- 1816 âgé de 35 ans à Lougres (25) - naissance de Georges Adolfe
- 1819 âgé de 38 ans à Avoudrey (25) - naissance de Joseph Delphin
- 1822 âgé de 41 ans à Avoudrey (25) - naissance de Joseph Rosalie
- 1824 âgé de 43 ans à Rantechaux (25) - naissance de Françoise Judith
- 1828 âgé de 47 ans à Épenoy (25) - naissance de Marie Constante

- 1837 agé de 56 ans au mariage de sa fille BAVEREL Marie Joseph Virginie, il est culivateur à Épenoy


LIGIER Joseph Victorin
Fils de LIGIER Meinrade Alexandreet de RENAUD Marie Sylvie Amarande.
Né le 24/07/1831 au Bizot (25), Sous le Bois.
Marié le 12/12/1860 aux Allemands (25) à l'âge de 29 ans, avec DORNIER Marie Adéle
Décédé le 01/02/1891 au Bizot (25) à l'âge de 59 ans.


Au rythme des évèbement familiaux nous le trouvons en :
- 1861 naissance deMarie Amandine aux Allemands
- 1862 naissance et décès de Emile François Joseph aux Allemands
- 1865 naissance de Louis Emile Victorin aux Allemands
- 1872 préposé des douanes domicilié à Bonnétage (témoin de mariage de sa soeur Marie Estelle Clarisse avec Louis Théophile Bernard
- 1885 décès de son fils Louis Emile Victorin à Villers le lac il est retraité des douanes

 

LIGIER Aristin Eulysse
Fils de LIGIER Meinrade Alexandre, N° Sosa 24, et de RENAUD Marie Sylvie Amarande, N° Sosa 25.
Né le 01/07/1847 au Bizot (25), Sous le Bois.
Marié le 01/09/1878 au Narbief (25) à l'âge de 31 ans, avec DROMARD Marie Lucine Aloïse
Décès : 05/09/1914 Maîche (25)

Au rythme des évènement familiaux nous le trouvons en :
-1880 aux Bréseux (25).
-1881 aux Bréseux (25).
-1882 aux Bréseux (25).
-1884 aux Bréseux (25).
-1886 aux Bréseux (25).
-1887 aux Bréseux (25).
-1891 à Vaufrey (25).
-1892 à Vaufrey (25).
-1895 à Vaufrey (25).

----------

L'administration des douanes aprés la révolution

- Les bureaux = opérations de dédouanement - sevice sédentaire
« Jusqu'en 1908, on n'entre dans le service des bureaux que par la voie du surnumérariat. Le surnuméraire (étymologiquement, agent en surnombre) n'est pas rémunéré et la titularisation n'intervient qu'aprés un délai d'au moins un an. Le régime de travail dans les bureaux est plus doux et la rémunération plus élevée que dans les brigades. De plus ces agents fournissent presque tous les cadres supérieurs. » [1]

- Les brigades = surveillance des frontières - service actif
« Les agents des brigades, de loin les plus nombreux, sont organisés militairement. Armés, souvent casernés, ils portent l'uniforme. La discipline, très stricte, régit même certains actes de leur vie privée : mariage, déplacements, etc... Leurs conditions de travail sont dures et leurs rétributions assez faibles.
» [1]

Implantation des brigades douanière en 1792
- La Révolution : 1789-1792 [2]

Deux lignes de brigades dans un rayon de 2 lieux (Lieue de poste = 3,898 km) à partir de de la frontiére

- Brigades de ler ligne
La Grand Combe des Bois - Le Pissoux - Le Chaillexon - Les Villers - Fontenottes - Cerneux Péquignot (sur Suisse actuellement) - Les Gras - Combe Benoît - Les Allemands - Les Verrières de Joux - Les Fourgs - Les Hôpitaux - Jougne - Les Longevilles - Rochejean - Gellin - Mouthe - Petite Chaux - Chaux Neuve - Le Cernois - Combe des Cives - Chapelle des Bois

- Brigades de 2e ligne
Le Russey - Le Barboux - Noël Cerneux - Morteau - Grand Combe -Ville du Pont - Monttlovin - Maisons du Bois - Arçon - Doubs - Pontarlier - Frambourg - Oye - Les Grangettes - Malbuisson - Saint-Point - Sainte Marie - Remoray - Boujours - Foncine Haut - Foncine Bas - Les Planches

Implantation des brigades douanières en 1804
Le Consulat : 1799 - 18 mai 1804 Premier Empire 1804 -1815
[2]
Trois lignes de brigades dans un rayon de 20 Km à partir de de la frontiére

- Brigades de ler ligne :
Bief au fond (9 hommes)- Grande-Combe-des-Bois (9) - Pissoux (9) - Chaillexon (9) - Le Villers (9) Sur la Roche (9) - Les Sarrazins ( 10) - Derrière le Mont (9 ) - Les Gras (9) - Chauveroide (6) - Combe Benoît (9) - Combe d'Hauterive (9) - les Allemands (9) -Les Etracks (9) Les Verrières- de-Joux (10) - Les Prises (9) - Les Fourgs (9) - Les Hôpitaux (9) - Jougne (9) - Les Longevilles (8) - Rochejean (8) - Gerlin (9) - Mouthe (9)- Petite-Chaux (9) - Chaux-Veuve (10)- Le Cernois (9) Combe-des-Cives (9) - Chapelle-des-Bois (8)- Les Mortes (6)

- Brigades intermédiaires : Les Fontelles (6 hommes) - Le Bizot (6) - Fuans (6) - Morteau (8) Les Jarrands (6) - Montbenoît (6) - Arçon (8) - Houtaud (6) - Pontarlier (19) - Frambourg (6) - Pallet(6) Mont des Lacs (7) - Bonjean (6) - Crouzet (6) - Foncine Haut (6) - Foncine Bas (6)

Brigades de 2é ligne : Flangebouche (9 homrnes) - Passonfontaine(8) - Nods (9) - Les Prés de Vaire (6) - Saint Gorgon (6) - Ouhans (6) - Goux (7) - Sombacour (7) - Chaffois (8) - Bannans (6) -Bouveran.s (6) - Bonnevaux (10) - Mignovillard (6) - Lattete (6) - Arcuse - Chalesme (6) - Les Planches (7)

Signalons que des brigades sont installées dans les Franches Montagnes alors rattachées à Saint linier Romans, La Ferrière, La Cibourg

Implantation des brigades douanière en 1828
 Seconde Restauration - Charles X 1824-1830
[2]

L'organisation des brigades se décompose dans le Haut-Doubs en trois lignes de bureaux :

- Bureaux frontières : Blancheroche - Le Villers - Les Sarrazins - Les Gras - Les Allemands - Les Verrières de Joux - Les Fourgs - Jougne - Mouthe - Chaux Neuve.

- Bureaux intermédiaires Flangebouche - Morteau - Pontarlier - Houtaud - Rochejean

- Bureaux à la limite intérieure du rayon : Epenoy - Nods - Prés de Vaire - Saint Gorgon - Ouhans - Goux - Sombacour - Grange du Bois - Chaffois - Bulle - Dompière - Frasne - Bonnevaux


En 1841
La direction des douanes du Doubs est constitué à :


- Monbéliard d'un inspecteur, d'un sous-inspecteur et un receveur principal ; 
- Pontarlier d'un inspecteur, et un receveur principal ;
- Morteau d' un inspecteur ;
- Les Verrières d'un sous-inspecteur ;
- Jougne d'un sous-inspecteur ;
- Les Pargots d'un sous-inspecteur, un receveur principal.

De douze brigades commandées par un capitain à : Blamont, Provenchère, Le Russey, Montbéliard; Mignovillard, Les Gras, Flangebouche, Pontarlier, Rochejean, Goux, Chaux Neuve, Trévillers
.( Annuaire du Doubs pour 1841 par Paul Lanrens - Photo [2])

 

 

Jean-Louis Lambert
Mars 2010 Rev 0
Pour me contacter

----------
Source

1 - Site internet de la Douane
2 Douane et contrebande
Les Amis du Musée de Pontarlier Dornier Besançon 1992


Haut de page
Haut de page